Adieu mon ami Scutt, biker assassiné et brulé entre Chita et Khabarosk.

Au revoir à notre ami Scutt - qui vient d'etre assassiné sur la route entre Khabarosk et Chita.

par Eric Lobo, mardi 31 août 2010, à 02:57

 
 
Séoul – South Korea, le 29 aout 2010.
 
La nouvelle, terrible, vient de tomber sur nos mails. Nous étions sans nouvelles de toi depuis plusieurs jours, depuis trop de jours. Svieta et les Iron Angels de Vladivostok étaient aussi très inquiets, le fil a été coupé sans explication.
 
Tu faisais ton chemin du retour, en moto, pour rentrer chez toi, à 200 km à l'Est de Moscou. Il te restait 7.000 km pour revenir auprès des tiens.
 
Ce voyage était important pour toi, en ce moment particulier de ta vie. T'eloigner de ta famille quelques mois pour faire ce roadtrip était un effort important pour tous.
 
Tu faisais ce rêve depuis longtemps. Tu aimais profondément ton pays et voulais voir les montagnes de l'Altaï, les vagues du lac Baïkal et celles de l'Océan Pacifique. Tu as pu realiser ton voeux.
 
Tu avais besoin de ces moments simples, comme ceux que nous partagions ensemble ou que tu partageais avec tes autres amis.
Un bout de saucisse et du fromage, un jus de tomate et un verre de Vodka, autour d'un feu dans cette nature resplendissante de cette Russie que tu aimais tant.
 
 
J'ai en mémoire, ces soirées passées sous la pluie avec Jésus et Svietta, au bord du Lac Baïkal, tes chants mélancoliques accompagnés par la guitare, le partage de nos récits, de nos sensations, de nos émotions, de nos souvenirs et de nos expériences.
 
 
 
Je me rappelle que c'était très important pour toi de rouler avec une moto la plus simple possible et qu'elle soit réparable n'importe ou et dans n'importe qu'elle circonstance. Vous partagiez avec Jésus cette même passion.
 
 
Aujourd'hui, nous sommes, à la fois triste et en colère,
j'espère que ceux qui t'ont assassiné et brulé ton corps seront sévèrement punis ... pour ce crime inqualifiable ... tant il est misérable.
 
Je lance un appel à tous les bikers européens et d'ailleurs : ne sous-estimez pas les dangers de cette route.
 
Les risques sont biens réels.
 
 
Voyager seuls dans ces environnement-là demande une vraie expertise. C'est parfois même insuffisant.
 
Scutt se sentait prêt et avait une grande experience.
 
 
Je remercie toute cette grande famille que representent les bikers russes, pour leur solidarite et leur devouement.
Merci a  ceux qui se sont préoccupés et occupés de moi comme tous ceux qui m'ont protégé à certaines étapes de ce long périple de plus de 16.000 km en Russie.
 
 
Tous ceux que j'ai rencontre, de Samara à Vladivostok, en passant par Ekaterinburg et Novosibirsk, se sont montrés d'une grande fraternité, comme on en trouve que dans très peu d'endroits dans le monde.
 
 
Scutt, repose en paix.
 
Ps: Merci de m'avoir appris a faire le feu sous une pluie battante avec du bois mouillé.
 
Je m'en souviendrai toute ma vie.