« Road Angels » Un tour du globe de 35.000 km en Harley Davidson. Par Eric Lobo.

 
Avec son allure de machine de collection rentrant de la guerre, cette moto porte avec style une histoire forte. Son corps entièrement recouverts, des écritures des pays du monde, du mandarin, du russe, du coréen, du japonais, de l'indien, de l'anglais, de l'espagnol et du français se chevauchent, s'entrecroisent, se superposent.
D'où vient cette moto qui circule avec contraste dans ce quartier Art Deco de Miami Beach ?
Elle porte les stigmates d'un trajet brutal hors norme. Ses cicatrices évoquent la dureté d'un combat. D'où arrive-t-elle ?
A la sonorité particulière, on sent que son moteur, son gros cœur a gardé tout son caractère et tourne rond. Quel pays du monde peuvent justifier ses jerricanes et cette roue de secours ?
Elle semble avoir une vingtaine d'années et pourtant, elle sortait d'une usine de York aux USA, il y a seulement six mois.
 
Elle est fière d'être revenue vainqueur. Mais quelle est son histoire ?
 
« Road Angels » est le récit d'une aventure moderne en Road King Police au départ de Paris, a travers l'Europe de l'Est, la Russie, la Corée du Sud, le Japon, le Canada et les États-Unis, celui d'un photographe aventurier entre courage et parfois inconscience.
35.000 km en cinq mois, sans GPS, ni cartes, seul et sans assistance, avec pour seuls aides : le soleil, les rencontres faites en chemin, son expérience des voyages extrêmes. Toutes ses rencontres utilisent des langues inconnues, l'expérience est sensorielle.

Eric Lobo raconte ce voyage plein d'émotions, de sensations et d'actions. Cet ouvrage est plus qu'un recueil d'anecdotes de voyage, son regard de photographe dissèque, traque, emporte, impose un rythme rapide.
Motard depuis 30 ans, ce roadtrip s'inscrit comme une sorte d'introspection personnelle nécessaire, une étape majeure dans la vie d'un homme d'action qui reviendra changé. Eric Lobo nous raconte son combat permanent avec cette moto très lourde, dans cet été caniculaire, contre la fatigue, le mauvais état de la route, les attaques d'insectes en Sibérie, la peur des ours en Sibérie ou au Canada, le pilotage en situation extrême et le plein de sensations. Il nous fait vivre son accident, ses chutes, ses inquiétudes, ses angoisses, ses blessures et ses tristesses.
il partage avec nous sa joie et les bonnes surprises dans ses rencontres, notamment avec celles des « Anges de la route », majoritairement de simples passionnés de motos.
Des Hell's Angels russes aux décorations nazi le protègent sans qu'il n'ai rien demandé.
Il raconte aussi ses incompréhensions et la mort qui se répète et plane autour de lui, cruelle. La peur du braqueur, de la mafia russe, de la solitude... de soi... dans un décor aux contrastes forts entre paysages sauvages, celui de deux mégapoles : Séoul, Tokyo et ses 50 millions d'habitants.
Une aventure humaine singulière d'un passionné, d'une étrange intensité qui nous conduira vers le Museum de la Motor Company a Milwaukee, avant de finir son tour du globe complet jusqu'à son point de départ : Paris.

Une aventure qui va changer sa vie.